Mouvement et interactions

par administrateur

1. Interactions fondamentales et introduction à la notion de champ

Interpréter des expériences mettant en jeu l’interaction électrostatique.
Utiliser la loi de Coulomb.
Citer les analogies entre la loi de Coulomb et la loi d’interaction gravitationnelle.
Utiliser les expressions vectorielles :

  • de la force de gravitation et du champ de gravitation ;
  • de la force électrostatique et du champ électrostatique.
    Caractériser localement une ligne de champ électrostatique ou de champ de gravitation.
    Illustrer l’interaction électrostatique. Cartographier un champ électrostatique.

2. Description d’un fluide au repos

Expliquer qualitativement le lien entre les grandeurs macroscopiques de description d’un fluide et le comportement microscopique des entités qui le constituent.

Utiliser la loi de Mariotte.
Tester la loi de Mariotte, par exemple en utilisant un dispositif comportant un microcontrôleur.
Exploiter la relation F = P.S pour déterminer la force pressante exercée par un fluide sur une surface plane S soumise à la pression P.

Dans le cas d’un fluide incompressible au repos, utiliser la relation fournie exprimant la loi fondamentale de la statique des fluides.
Tester la loi fondamentale de la statique des fluides.

3. Mouvement d’un système

Utiliser la relation approchée entre la variation du vecteur vitesse d’un système modélisé par un point matériel entre deux instants voisins et la somme des forces appliquées sur celui-ci :

  • pour en déduire une estimation de la variation de vitesse entre deux instants voisins, les forces appliquées au système étant connues ;
  • pour en déduire une estimation des forces appliquées au système, le comportement cinématique étant connu.

Réaliser et/ou exploiter une vidéo ou une chronophotographie d’un système modélisé par un point matériel en mouvement pour construire les vecteurs
variation de vitesse. Tester la relation approchée entre la variation du vecteur vitesse entre deux instants voisins et la somme des forces appliquées au système.

Capacité numérique : Utiliser un langage de programmation pour étudier la relation approchée entre la variation du vecteur vitesse d’un système modélisé par un point matériel entre deux instants voisins et la somme des forces appliquées sur celui-ci.

Capacité mathématique : Sommer et soustraire des vecteurs.